dimanche 7 février 2016

Genei Ibunroku # FE : Le test

Genei Ibunroku #FE (que l'on peut traduire par : "Les archives de l'étrange histoire illusoire Sharp FE") est né de l'association entre Shin Megami Tensei d'Atlus et Fire Emblem d'Intelligent Systems.
Aucune information n'était réellement connue jusqu'à sa première présentation, qui fut plutôt intrigante et inattendue.
Comme bien souvent, le public jugea le produit sur quelques aspects esthétiques ce qui l'amène souvent à aimer ou détester un jeu de manière assez arbitraire. Mais au delà de la critique ignorante, que cache réellement ce titre. C'est ce qui m'a poussé à essayer cet étrange crossover que tout le monde imaginait déjà rempli de personnages et autres éléments copiés collés des 2 séries.


Histoire, illusion, d'accord... mais #FE ?

Nous ne nous attarderons pas sur le mot "Sharp" qui de par son aspect ou sa signification pourrait trouver autant de sens que chacun le souhaite. Il est peut être le seul élément dans le titre du jeu à faire un lien avec l'aspect artistique et dynamique omniprésent.

Itsuki, Tsubasa et Tôma, 3 camarades de classe, sont propulsés en quelques instants au sein d'une maison de production aux activités presque normales... Oubliez tout de suite le cadre scolaire, vous n'en verrez la couleur que durant la très jolie scène d'introduction. Ce début de jeu est d'ailleurs bien fait puisqu'il enchaîne quelques minutes de cinématiques animés à des scènes de dialogues amenant très vite le joueur dans plusieurs de ces aspects du jeu occultés et plaisants.

La première partie du jeu inspire un sentiment familier aux joueurs des productions Atlus et la partie Fire Emblem à peu près uniquement représentée par les mirages de Chrom et autres personnages connus, ne fait surface que beaucoup plus tard.
Dans l'ensemble, on finit à mi-chemin entre les 2 licences avec une moitié étrange et une autre chevaleresque.


Lorsque vous ne serez pas en ville, disposant malheureusement d'assez peu de zones à visiter, vous vagabonderez dans des mondes illusoires (les donjons en somme), combattant les mirages ennemis grâce aux vôtres. La navigation est d'ailleurs très rapidement fluide et agréable, avec des sauts de zones rapides, des portails réguliers et des moyens pour se téléporter à l'extérieur pour se refaire une santé avant de repartir.

Il est intéressant de noter que ces fameuses escapades ne semblent pas traîner en longueur. Ils sont relativement cours et ponctués par un level design à l'originalité plutôt correcte mais surtout, un aspect esthétique bien vu. L'apparition des mirages ennemis directement sur votre chemin et la possibilité de les stopper avec votre épée rend l'expérience également plus vivante que de simples combats aléatoires. On ne peut cependant pas dire que c'est nécessairement mieux puisque le but n'est pas le même. Les assauts sans interruptions sont donc remplacés par des embuscades de Mirages, tout autour de vous, rendant la fuite difficile.

Le rythme du jeu est intéressant puisque très libre et permet au joueur de passer de l'exploration à l'annexe à tout moment avec très peu voir aucun risque de rater quoi que ce soit. On ne ressent donc au final de la pression qu'en combat, si on le souhaite.


Que ce soit du côté de l'évolution des personnages ou dans les combats, le côté Fire Emblem n'apparaît que sous forme de détails bénins (comme le rapport épée/lance/hache qui ne change en rien l'aspect force/faiblesse habituel) et le ressenti du joueur se rapproche de toute évidence de celui que l'on a face à un SMT. Vous apprenez un grand nombre d'attaques, sessions, compétences, qu'il faut ensuite sacrifier ou garder en fonction du nombre de places disponibles.

Le jeu est très généreux et il sera toujours possible d'apprendre à nouveau, une compétence que vous auriez sacrifié précédemment quelle qu’en soit la raison. Il existe peut être seulement 1 ou 2 d'entre elles, possédées par un personnage à la base qui, si elles sont sacrifiées, ne peuvent être apprises à nouveau, rien de bien grave.

Encore une fois, c'est la partie artistique qui entraîne le meilleur. Les session bien que perfectibles apportent un dynamisme et une autre façon de voir les combats. Différents types de techniques donnent du corps au système et à chacun des personnages, interchangeables à tout moment pour un ajout stratégique non négligeable. Certaines actions rappelleraient presque les acrobaties de End of Eternity (Resonance of Fate), on ne dit pas non.

L'obtention d'objets pour créer de nouvelles armes se fait justement par le combo de session ce qui les rend d'autant plus indispensables. On scrute alors l'action, les objets obtenus, les cibles restantes, les problèmes rencontrés... Heureusement que chaque action est relativement rapide car passé un certain stade, les combo peuvent deviennent plus longs. Les techniques spéciales peuvent être tout simplement passées intégralement, sautées, soyez rassurés.


Qu'on soit intéressé ou non par le chant, la danse, la comédie, le constat est le même, on est simplement amusé par le vent de fraîcheur apporté par le titre. Il faut parfois accepter de ne pas prendre un jeu trop au sérieux ou simplement de l'aborder avec curiosité enfantine pour ressortir fort d'une expérience d'un genre différent. Peut être est-ce plus simple à observé d'un point de vue distancé, là ou un fan de l'une des deux licences risque de trop faire marcher son imagination. Ce n'est pas le jeu de stratégie dont vous rêviez, pas plus que l'aventure glauque dans le genre d'un Digital Devil Saga. Mais c'est aussi ce qui fait sa force, prenant le risque insensé de proposer une idée nouvelle pour ne pas tomber dans le bête Project X Zone.

Il charme par son gameplay digne d'un excellent SMT et son esthétique artistique assumée qui tranche avec les habitudes. Musiques sympathiques et dans le ton, voix et synchronisation labiale de qualité, durée de vie plus qu'honnête, flexibilité du gameplay, tant d'éléments qui le font être un titre simplement agréable à parcourir.


Le résumé avec ses points positifsnégatifsou un peu des 2 selon le point de vue :

- Une histoire assez simple parfois attendue, avec quelques bonnes surprises
- Personnages également plutôt simples mais vivants, avec une personnalité affirmé
- Un héros un peu homme à tout faire, heureusement justifié
- Des Side Story sympathiques pour chaque personnage, d'autres annexes moins intéressants
- C'est globalement drôle, léger et frais
- Combats dynamiques et relativement stratégiques, peut être plus que dans les SMT
- L'évolution des personnages, sans être révolutionnaire, est bien faite
- Doubleurs tout aussi vivants que les personnages et sons dans l'ensemble très corrects
- Utilisation du gamepad pour la carte des lieux ainsi qu'un aspect messagerie, du tout bon
- Graphiquement très joli, avec une palette de couleurs superbe et une esthétique cohérente
- L'équilibre artistique penche plus du côté du chant que de la comédie
- Il serait intéressant d'avoir plus de variété dans les lieux du monde réel et différents domaines visités

Plus de détails sur les impressions pas à pas :
http://wajinokiseki.blogspot.fr/2016/01/impressions-pas-pas-pour-genei-ibunroku.html

38 commentaires :

  1. Ça m'a l'air assez sympathique tout ça, je me laisserais probablement tenter quand il sortira par chez nous.
    En espérant que Nintendo America fassent pas trop les cons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houla... je m'attendrais à du "pire to pire" à ta place.

      Supprimer
    2. En gros c'est un petit RPG sympa qui passe bien. Faut pas attendre le truc qui te retourne le cerveau ou qui t'envoie des retournement scénarstiques, du dramatique de dingue. Juste du léger sympa avec des légères bonne/pas surprises et un gameplay SMT impeccable, plus flexible que bcp.

      Supprimer
    3. Oui c'est bien ce que j'avais compris après la lecture du test, j'en attendais pas plus et ça fait toujours du bien de changer d'air un coup de temps à autre.

      Et pour Nintedo America c'est sûr que ça ne va pas en s’arrangeant...

      Supprimer
  2. Merci pour ton avis éclairé sur le sujet :) Il sort quand déjà en Europe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne sait pas. Nintendo n'a pas mentionné de date encore, mais Automne/hiver me semble être le plus probable. Un peu comme XenobladeX.

      Supprimer
  3. Merci beaucoup pour cette critique!! J'en pouvais plus des gens qui critiquent le jeu de manière arbitraire en mode "ça massacre les licences FE et SMT" et "c'est de la japaniaiserie, c'est de la merde" -_-
    Sinon, les relations entre les personnages jouent t-elle un rôle dans l'histoire et dans le gameplay? Est ce que le changement de classe est aussi important que dans les Fire Emblem ou c'est juste pour obtenir les trois armes exclusives? Est ce que, une fois fini, on se replonge volontiers dedans? Et enfin, que penses tu de ce que les gens appellent la "japoniaiserie", est ce un défaut pour toi et sinon, pourquoi?
    Désolé pour toutes ces questions, mais ce jeu me fait sacrément envie et j'aimerais qu'on m'éclaire ^^'

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui et, n'y a t-il que des combats niveau gameplay ou d'autres choses?

    RépondreSupprimer
  5. Qu'est ce que les combats ont de si bien? Des hauts et des bas dans les graphismes où c'est uniformément beau? Y-a t-il un système d'évolution des Mirages (comme dans Fire Emblem avec les Magister...ce serait vachement classe que Tsubasa puisse évoluer en Chevalier Dragon)?
    Les musiques sont elles exclusivement J-POP? Ne sont t-elle pas insupportables à écouter comme tout le monde le dit?
    J'ai terminé avec les questions, désolé de t'importuner ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok ça fait 3 fois que mon message s'efface alors que j'avais fait un bon pavé, c'est dur : (...

      - Les relations ajoutent quelques détails pour les combats et sur le CV des persos, donc c'est un peu du background supplémentaire, ça ne change pas l'histoire.

      - Tu changes de classe 2 fois sans trop de problème autour de la fin du jeu. Donc techniquement ta classe finale ne sera pas la première choisie mais la seconde, si tu veux toutes les armes en tout cas. Il me semble qu'il est possible de rechanger mais ça devient plus compliqué. Selon le perso et le moment dans le jeu, ça peut faire une certaine différence, surtout dans un replay en difficulté max je pense. Mais c'est surtout une question de stat.

      - Le replay est moyen, c'est une difficulté en plus et qq boss cachés. Si tu aimes ce genre de replay, alors oui c'est pas mal. Personnellement en y repensant, je me verrais bien faire cette seconde partie, donc pourquoi pas.

      - Ce que les gens appellent la Japoniaiserie c'est avant tout de la mauvaise foi. Si on s'en réfère au terme, ça devrait être tout ce qui est Japonais et Niais, par conséquent on pourrait mettre un paquet de jeux allant de certains Tales of, FF et j'en passe, où tu trouves un paquet de niaiserie. Chacun applique donc la niaiserie à sa manière apparemment. Au final, c'est uniquement une question d'apparence et de problème identitaire.
      Prends FF15, les gens l'adulent, c'est classe, c'est cool, c'est beau. Moi je ne vois qu'un boys band avec pour lead singer Sasuke de Naruto, en tournée dans une décapotable, dans un monde bien trop réaliste avec parfois quelques éléments HS vaguement fantaisiste.
      Je n'appelle pourtant pas ça de la "Japoniaiserie" mais je pourrais.
      Pour la plupart des gens c'est souvent les clichés princpaux qu ressortent. Le vrai problème est plutôt leur incapacité à voir ce qui est vraiment cliché et ce qui n'en a que l'air.
      Pour #FE, on ne voit même pas de réel gros cliché niais, la réaction au sujet du jeu est principalement immature et liée à la déception "c'est pas un SMT" ou "c'est pas un FE" ouin ouin...

      - Les combats deviennent de plus en plus présents, mais sinon tu as pas mal de texte, de management des persos dans les menus et des donjons au design sympas qui n'ennuient pas. Je dis ça ayant fait qq SMT/Persona (pas des tonnes mais voilà) et je trouve le gameplay plus équilibré, surtout dans la première moitié du jeu. Après tu gagnes bcp d'armes et tu peux les augmenter toutes à nouveau donc il faut s'organiser et pas trop vouloir en faire.

      - Les combats ont de bien que tu sens une évolution tout le long, de diverses manières et ont des avantages de plusieurs sortes. Ils ont l'aspect tactique et/ou difficile des SMT (peut être un peu moins grâce à quelques détails, surtout quand tu fais tous les annexes) et un côté End of Eternity avec des sessions stylisées. Chaque perso possède un petit nombre de type de mouvement et j'ai trouvé amusant de les découvrir.

      - Les graphismes sont toujours bons. Quelques lieux sont peut être un poil moins impressionnants que d'autres, mais il n'y a jamais de "plus moche que le reste". Tout est relativement uniforme.

      - Je ne sais pas ce que sont les Magister, désolé. Je pense donc que non.

      - Il y a très peu de J-pop et très franchement, quand il y en a, c'est plutôt sympa à voir car il y a de belles cinématiques de hautes qualité. Le chant n'est pas non plus ignoble à l'oreille, loin de là.
      Je n'ai juste pas aimé, si je me souviens bien, le thème de Barry. De toute manière globalement c'est le seul perso que je n'aimais pas trop.

      Supprimer
    2. Les Magister sont des items dans Fire Emblem qui permet à un personnage de passer de la classe inférieure à supérieure à la condition d'utilisation qui soit au moins niveau 10 (ex : tu peux utiliser un Magister sur un Cavalier niveau 12 pour qu'il devienne Paladin, sur un Lord pour qu'il devienne Grand lord, sur une Soeur pour qu'elle devienne évêque etc)

      Tes réponses m'inspirent d'autres questions, donc je vais pas me gêner désolé ^^'

      Que penses tu du concept même de la symbiose entre les héros et les mirages? Personnellement, j'aime beaucoup, certains des héros sont vraiment classes en symbiosé (à titre personnel j'aime beaucoup Itsuki et Toma, l'un en bleu roi et doré avec une cape blanche bien classe et l'autre est dans un rouge très tape à l'oeil, j'adore) et ça me donne envie de découvrir les autres symbiosés (d'autant qu'étant fan de Fire Emblem, j'ai hâte de voir si Ogma, Abel et compagnie seront dans le jeu et qui sont leurs Masters)

      Les combats, malgré le style indéniable qui s'en dégage, ne finissent pas par être répétitifs?

      Qu'à tu pensé des charas-design et du doublage? Perso, j'adore l'un et l'autre (je pourrais limite regarder encore et encore des scènes de combats rien que pour entendre la voix profondément impliquée des doubleurs ^^')

      Des musiques qui t'ont marqué?

      Est ce que les héros se font rejoindre par d'autres Mirage Masters? Est ce que, mis à part les possédés, il y a des combats contre d'autres Mirage Masters?

      Ce que j'entendais par japoniaiserie, c'est les trucs genre "Tsubasa libère sa soeur grâce au pouvoir du chant!" ou "le photographe posséder kidnappe des femmes pour les prendre en bikini à moitié à poil et puis à la fin les femmes sont contentes car elles peuvent de nouveau prendre des photos à moitié à poil!" tout le monde gueule sur le fait que ce jeu à des intrigues débiles et "japoniaises" (du moins les haters qui vont plus loin que "c pas du Fir Enblaime") et j'aimerais bien le défendre mais je ne trouve pas comment contredire ça...qu'est ce que t'en penses toi?

      Est ce que Itsuki est vraiment moins intéressant que ses comparses au point de se faire totalement mettre au second plan? Et est-ce qu'on s'attache aux personnages?

      Le thème de "en plus de sauver Tokyo, il faut aussi apprendre à danser et chanter" est ce un nouvel élément de gameplay ou juste un élément pour justifier le coté "scène de spectacle" des combats?

      Ce sera tout...pour le moment XD

      Supprimer
    3. Ah oui et ce que j'aime beaucoup : la personnalité des personnages se ressent dans leur manière de combattre jusque dans la classe. Genre Itsuki, si j'ai bien compris (si je me trompe ne me spoil pas) c'est un mec qui n'a pas vraiment de rêve à lui et qui veut surtout soutenir ses amis dans l'accomplissement des leurs.
      Donc du coup, le fait qu'il soit un Lord est cohérent avec sa personnalité, le fait qu'il n'est pas de rêves persos font qu'il est polyvalent e fait pour le soutien : ce n'est pas lui qui tape le plus fort néanmoins, lors des Sessions c'est toujours lui qui soutient en premier l'attaquant.
      C'est un véritable plus qui pose encore davantage la personnalité des personnages dans l'univers ^^

      Supprimer
  6. Itsuki est cohérent et je l'aime bien. Il est plutôt sérieux. C'est quelqu'un de "normal" on va dire.
    Il n'est pas spécialement un perso de soutien par contre. Il tape très fort s'il faut. Il sait tout faire et plutôt bien.

    Après, ce n'est pas le jeu du siècle, mais s'il ne vaut pas un 19/20, il ne vaut pas non plus les fausses critiques immatures de gens qui ne savent pas de quoi ils parlent.
    D'un côté on va cracher sur ce jeu mais encenser un Metal Gear Solid ou autre avec des femmes bien moins mises en valeur (ou tout du moins pas dans le bon sens).
    Pareil, prend un FF13, avec Vanille ou 15 avec l'espèce de mécano qui n'a pas l'air plus futée...

    Tout ce que tu peux répondre c'est que c'est un bon gameplay SMT (qui semble d'ailleurs avoir ouvert une nouvelle et bonne voie côté persona), dans un univers original et amusant.
    J'ai vu des dizaines de jeux être adulés pour des personnages de même calibre ou un inférieur.

    Les combats peuvent être un peu répétitifs avec le temps, comme dans la plupart des SMT je dirais.

    RépondreSupprimer
  7. Qu'est ce qui te fait dire que le fond est plus profond que la forme et que les femmes sont bien mises en valeur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est vraiment ce que j'ai dit.
      Le fait est plutôt que l'ensemble est présenté de manière plutôt innocente et "professionnelle", plus qu'autre chose.
      Ce que je pense surtout c'est que ce sont les personnes qui critiques ce genre de choses qui sont les plus pervers peut être finalement. Ils voient de la perversion qu'il y en ait vraiment ou pas, quel que soit le degré.
      Quand j'ai vu le premier trailer, j'ai été intrigué et me suis demandé ce que ça allait donner, point barre. Mais beaucoup de réactions ont été : "ça va être un jeu plein de fille à moitié à poil, Japon bla bla". Et depuis, on s'accroche à cette façon de penser, parce que c'est ce qui est le plus simple et qui rassemble. C'est triste mais c'est pareil pour tout.

      Les sites de jeux vidéos par exemple ne s'intéressent pas à savoir si un jeu est réellement bon, mais uniquement si leur article peut attirer du monde. pourquoi chercher à se mettre à dos les fans de SMT ou FE en disant que le #FE est correct ou original. Plutôt choisir la facilité et lancer des blagues beauf bien Gamekult, bien à fond PS4/occidental/graphisme/mode.

      Parce que c'est ce qui fonctionne le mieux. The end.

      Supprimer
  8. C'est dommage d'allumer un jeu pour ce qu'il n'est pas au lieu de le regarder pour ce qu'il est. Parce que ce qu'il fait il a l'air de le faire bien...
    Dernières questions après j'arrête promis ^^' les Mirages (Chrom, Shiida, Abel et toute la clique) sont ils aussi intéressants que les personnages? N'ont ils d'interaction qu'avec leur "Master" ou avec les autres personnages? Y en a t-il beaucoup à recruter ou ça se limite aux six qu'on a vus dans les BA (Itsuki, Tsubasa, Toma, Kiria, Eleanora et Mamori?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mirages ont bcp moins de Background que les personnages. Ils interagissent entre eux et avec l'ennemi un peu me semble-t-il.
      On ne "recrute" pas les mirage. Une personne possède un Mirage, c'est tout. mais on en affronte quelques autres. Ils n'ont pas de formes aussi élaborées que celles des principaux.

      Supprimer
  9. Salut ! J'aurais besoin de ton aide car je ne trouve pas de soluce sur Internet.

    J'en suis au chapitre 5, là où on doit récupérer les fragments de Dragonstone. On nous dit d'abord d'aller à l'Idolasphère japonaise (où on affronte Draug) puis, à cause d'un champ d'énergie, d'aller à celles de la tour 106 (là où on libère la sœur de Tsubasa) et à celle de la pièce de théâtre (là où on affronte Yashiro avec Excellus pour la deuxième fois) avec le pouvoir d'Itsuki de briser les murs verts avec un point orange indestructibles à la base.

    Problème : une fois avoir brisé ces murs, la tour 106 ne donne que des culs de sacs et des items, aucun passage. Et la pièce de théâtre donne accès à une nouvelle salle où il faut prendre une série de portes dans un certain ordre indiqué par des numéros sur des écrans mais impossible de trouver les portes des écrans du haut...

    J'aimerais que tu m'aides à trouver la solution car je suis bloqué et, aimant beaucoup ce jeu, ça m'ennuie...

    Merci d'avance ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une vague idée du moment où tu te trouves.
      Dans la tour 106, es- tu allé dans les sous-sols ?
      Il faut passer le tout premier mur vert/orange je crois.
      Si oui, tu as donc déjà battu le boss au fond de cette zone ?

      Pour les portes/écran, il me semble que s'est plus simple qu'il n'y paraît surtout si tu as déjà fini une première fois le donjon. Il est possible que tu n'ais pas encore accès à tout pour l'instant. Il y a une zone qui appartient à une quête annexe plus tard je crois.

      Supprimer
    2. J'en suis au moment du "Cosmic Egg" (j'ai d'ailleurs un peu peur que ce soit la fin du jeu, j'ai fini presque toutes les quêtes des personnages)
      Je ne savais pas qu'il y avait des sous sols à 106...j'ai du mal voir (mais maintenant que j'ai pété les murs, j'ai plus de repères, je vais devoir chercher partout jusqu'à trouver, snif...XD)
      Le problème des portes écrans n'est pas tant le concept que le fait que, j'ai beau chercher absolument partout, pas moyen de trouver les portes correspondantes aux écrans du haut (celles derrière le mur, la porte droite en rentrant dans le donjon)

      En tout cas, merci pour tes conseils ^^

      Sinon, quels sont tes personnages préférés ?

      Moi, je les aime tous mais surtout :
      -Eleonora (best waifu XD moi qui aime pas les Tsundere ça a été une très bonne surprise...dommage qu'en combat elle se fasse one-shot par absolument TOUT...)
      -Touma (la seule présence masculine du groupe, lui j'aimerais beaucoup l'avoir comme pote, et en combat il est bien bourrin et fun à jouer)
      -Mamori (elle est mignonne mais surtout c'est mon perso préféré en combat : un gros tank qui protège l'équipe, j'adore ! Surtout pendant le combat contre Abel à la dernière side story de Touma, elle le protègeait, Touma attaquait et Itsuki soignait, j'ai adoré ce combat)
      -Tsubasa (pas grand chose à dire, elle est cool, son amitié avec le héros aussi et son dernier clip pète la classe)

      Qu'en penses-tu ?

      Supprimer
    3. Le sous sol de la tour 106 n'est pas dur à trouver, regarde au tout début, tu devrais avoir des escaliers qui descendent aux étages "B".

      Mes persos préférés... j'aime bien le héros parce qu'il représente qq chose d'intéressant.
      Kiria et le dernier perso qu'on obtient.

      Supprimer
    4. Ah ouiiiiiii ! Je n'avais tout simplement pas vu ce mur ^^' (je suis mauvais...)
      Mais pour les murs écrans, c'est un véritable mystère, j'ai cherché partout, pas moyen d'aller aux portes représentant les écrans du haut...

      Supprimer
    5. Comme je t'ai dit, tu ne peux simplement pas encore si je me souviens bien. Tu dois retourner dans la première partie du donjon comme si tu allais retuer le boss que tu as déjà fait, il y aura autre chose sur place je crois.

      Supprimer
  10. Je viens d'essayer et il n'y a rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais sur le principe, ça irait, j'avais bien compris qu'il fallait que j'emprunte les portes numérotées dans cet ordre.
      Le problème que j'ai, c'est que là où dans la première salle, on a accès aux dix portes des dix écrans, dans la seconde salle, il n'y en a que six (les cinq du bas et celle d'en haut à gauche en montant l'échelle) et j'ai beau chercher, pas moyen de trouver les quatre autres (du coup je suis en train de me demander si j'ai pas une version pirate ou quoi qui bloque le jeu à cet endroit-là, c'est bizarre...)

      Supprimer
    2. Tu peux prendre des screen ? Tu vas sur le menu quand tu veux screener un truc, puis sur internet et n'importe quel hébergeur, tu y accèdes ensuite via ton PC (un truc avec un compte que tu peux check est pratique pour retrouver tes images) et tu m'envoies les liens.

      Supprimer
    3. Que veux tu que je screene en particulier? Je ne pourrais pas faire toute la seconde salle

      Supprimer
    4. Non mais genre, avant et après téléportation quand tu rentres dans une salle. Toujours avec la map affichée, tout ça...

      Supprimer
    5. La map! C'était la clé, j'avais jamais pensé à la consulter !

      Vraiment merci pour ton aide et désolé de t'avoir fait perdre du temps pour mes sottises...

      Supprimer
    6. Ah ah, eh bien pas de problème. Content que tu sois débloqué !

      Supprimer
    7. Sinon (ça peut paraître très stupide ce que je vais dire) mais maintenant que je suis à la fin du jeu, j'ai l'impression d'être obligé de jouer avec les mêmes persos.
      À savoir :
      Itsuki (bon ça c'est normal)
      Yashiro (parce qu'il est rapide et qu'il a le counter)
      Tsubasa (parce qu'elle est rapide et qu'elle heal très bien)
      Et Mamori (parce que c'est un sac à PV qui tank très bien les coups)

      Mais du coup, ça m'ennuie de ne plus pouvoir jouer avec les trois autres : Touma (le plus utilisable, tape très fort mais malgré tout trop moyen niveau vitesse et pour tanker les coups), Kiria (pareil, tape très fort mais pas assez rapide et peut pas assez tanker les coups) et surtout Eleanora (se fait one shot par tous les ennemis et n'est pas assez rapide pour bien esquiver les coups)

      Est ce que tu as ressenti le même problème et aurais tu d'éventuelles solutions ?

      (Sachant qu'ils sont tous aux mêmes niveaux, 50, excepté Itsuki qui est niveau 53
      Pour Eleanora, je n'ai pas encore fait évoluer son Mirage, c'est peut-être pour ça...)

      Supprimer
    8. Je comprends l'idée. J'ai juste choisi la facilité comme toi, mais à vrai dire, je pense que les autres personnages sont également utilisables, à vrai dire je crois avoir dégagé Yashiro pour Touma à la fin. Et Eleonora me semble utilisable, surtout si tu la fais évoluer. Je ne me souviens plus.

      En fait, seule Kiria m'a semblé moins puissante sous tous les angles, mais j'ai aussi souvenir qu'elle avait un truc ou 2 intéressants sur la fin. Au final ça dépend de qui a quel accessoire aussi. Ah si, Tsubasa aussi était dans mes non utilisés/faibles. D'ailleurs je ne sais plus maintenant si c'était elle ou Kiria que je voulais le moindre prendre.
      Mais après ça dépend peut être du mode de difficulté et de ta façon de jouer.

      Il y a un accessoire qui augmente de beaucoup l'attaque mais qui divise la défense je crois, c'est bien utile.

      Supprimer
    9. Je me suis mis en "Hard" depuis peu, histoire de corser les choses
      Kiria à pour elle sa stat de Magie extrêmement élevée (il n'y a que la défense de Mamori pour la surpasser)

      Supprimer
    10. Mais sinon, je trouve dommage que le jeu se soit éloigné de son univers pour rentrer dans celui du premier Fire Emblem (avec Gharnef et Medeus, les Dragonstone shard, toussa) ça lui enlève de la saveur et surtout les personnages deviennent plats scénaristiquement, et certains sont même passés à la trappe (Maiko et Barry sont les meilleurs exemples que j'ai en tête)

      Supprimer
    11. Oui je m'en foutais aussi de ça. Mais bon je ne suis pas dans Fire Emblem spécialement.

      Supprimer
  11. Juste une question : je compte faire une critique de ce jeu également. Puis je utiliser les photos que tu as prises pour la tienne?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No problem. Je peux t'en filer d'autres si tu veux même.
      http://wajihemisphere.imgur.com/all/

      Supprimer